Enseignement à distance - Épidémie de Coronavirus

Avertissement

Informations sur l’épidémie de Coronavirus

Allez lire régulièrement la page https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus du gouvernement français. Et lire https://www.lemonde.fr est aussi une très bonne idée ! J’ai recopié des informations de santé sur cette page web.

TL;DR: Soyez prudent-e-s, travaillez bien, soyez gentil-l-es et serviables (pour les plus fragiles et les plus âgé-e-s notamment !).

  • Si besoin, je suis joignable par email : lilian.besson à ens-rennes.fr ou inria.fr.

  • Si vous vous sentez trop seul-e, on peut s’appeler (via Jitsi en visio), ou jouer ensemble au Pictionnary avec Tableaunoir et ce générateur de mot ?

  • Besoin d’idées culturelles, livres films et autres ? Cf. mon top 10 !

  • Envie de jouer aux jeux vidéo ensemble ? Je souhaite poursuivre mon projet collaboratif de l’an dernier, avec Pokémon Or/Argent (ou d’autres jeux), contactez moi !

  • Je donne des conseils pour des meilleures visio sur `conseils.fr.html>`_ !

  • Envie de rigoler cinq minutes tout en révisant les gestes barrières ?

  • In English, you can have fun for 3 minutes and listen to this nice song, by Foil Arms and Hog, my favorite English humor band:

Télétravail pendant l’épidémie de Coronavirus

A partir du vendredi 13 mars 2020, mes collègues et moi-même à l’ENS de Rennes avons été invités à travailler à domicile.

  • Mise à jour : depuis la reprise des cours fin août 2020, tout est de nouveau en présentiel.

  • Mise à jour : depuis la reprise du confinement fin octobre 2020, tout est de nouveau en distanciel (sauf les examens).

  • Mise à jour : depuis mi décembre 2020, le second confinement est terminé, mais nous restons sous un régime dictatorial strict de couvre-feu. Les Universités dans lesquelles j’enseigne restent quasiment fermées, ou en jauges limitées en tous cas.

Je décris dans cette page comment mes collègues et moi avons essayer de (faire de notre mieux pour) enseigner à distance, pendant cette période.

Note

Mi-mars 2020, au tout début de la période de confinement, j’ai créé cette page web mais je n’ai pas été très réactif pour raconter nos idées, (idées en terme de techniques, et d’outils etc)…

Avertissement

Cette page n’est là que pour décrire MON point de vue, ce n’est PAS le point de vue de mon employeur. ELle n’est pas à jour, et pas parfaite.

Note

Mi-avril 2020, j’ai décrit ici nos principales idées, mais après quasiment un an je devrais aussi raconter le bilan de toutes ces idées (plus bas).

Voir aussi

Ce poste de blogue par la Free Software Foundation (FSF) liste des outils pour enseigner à distance et rester en contact par Internet : https://www.fsf.org/blogs/community/better-than-zoom-try-these-free-software-tools-for-staying-in-touch.


Point vocabulaire : synchrone ou asynchrone

  • Synchrone : tous les élèves et le ou la professeur-e se retrouvent en même temps (synchrone) sur une plateforme web qui permet d’échanger des messages, de l’audio (pour la voix) ou de l’image, ou partager un écran. Typiquement, les cours magistraux et les corrections de travaux dirigés seront synchrones.

  • Asynchrone : c’est l’inverse. On peut toujours utiliser la plateforme web, pour s’échanger des messages, mais il n’y a pas d’emploi du temps à respecter. Les travaux pratiques, certains cours magistraux, et les devoirs maisons seront asynchrones

Devoirs maison (DM)

  • Le confinement ne change rien, dans le fond : on donne un sujet au jour J, avec comme consigne aux élèves que chacun-e doit le terminer pour le jour J + x, et envoyer sa solution par email (ou via Discord ou via le Moodle de l’école).

  • On peut proposer des DM à faire seul-e ou en binôme ou en groupe, comme toujours.

  • Le confinement change le fait que les élèves ne se verront pas en vrai, et donc ils et elles auront moins d’occasion d’échanger et de discuter sur le DM.

  • La correction du DM se fait par un ou plusieurs enseignant-e-s, comme d’habitude en utilisant une feuille de calcul partagée (sur Google Drive ou FramaCalc).

  • Tout fonctionnera pareil pour un examen terminal qui serait transformé en devoir maison.

Cours magistraux (CM)

Donner un cours magistral en période de confinement peut être plus ou moins facile, selon la forme qu’avait le cours en période normale :

  1. Pour un cours qui utilisait des planches (slides) projetés au tableau pendant deux heures (c’est souvent le cas pour les cours de niveau M1 ou M2), et la voix du professeur, alors il est très facile de passer le cours en cours synchrone : le professeur partage son écran (avec les planches) et sa voix, et les élèves écoutent et suivent le cours. Avec Discord (et aussi d’autres plateformes) les élèves peuvent parler entre eux et entre elles, pendant la séance, par message textuel que le professeur ne voit qu’à la fin, et par audio en demandant à interrompre le cours (c’est l’équivalent « web » de lever la main !).

  2. Pour un cours qui utilisait un polycopié ou des notes manuscrites bien écrites proprement avant chaque séance, recopié en direct à la main au tableau, donner le cours en période de confinement, via Internet, est moins facile mais reste assez simple. La professeure peut par exemple partager son écran (par Discord) qui montre le poly du cours, et le faire défiler et le commenter (ou le lire) ligne par ligne.

  1. Pour un cours qui serait au tableau sans aucune note de cours, par exemple un cours improvisé (?!?), il est plus difficile de le donner en période de confinement… Mais personne ne fait raisonnablement cours en improvisation !

Outils :

  • Outil web recommandé : Discord.

  • Avec une tablette graphique (ou une bonne souris), et un bon lecteur de PDF (je recommande Okular sous GNU/Linux), il est assez facile de surligner le PDF affiché.

  • Je me suis aussi formé à utiliser Ziteboard, pour utiliser un écran blanc partagé, sur lequel je dessine avec une tablette graphique !

  • Mise à jour : je recommande désormais l’outil TableauNoir, développé par François Schwarzentruber et des collègues du Département Informatique de l’ENS de Rennes. Ce tableau peut être utilisé en mode partagé en ligne, ou bien localement et en diffusant son écran (on peut même s’en servir hors-ligne).Tableaunoir est spécifiquement conçu pour l’enseignement de l’informatique, avec des « magnets frigo » pour illustrer des algorithmes de tri, des structures de données, etc. Entièrement traduit en allemand, français et espagnol !

Travaux Dirigés (TD)

  1. En asynchrone les TD fonctionnent bien : on donne la feuille de TD, les élèves ont une semaine pour travailler de leur côté, et nous poser des questions quand ils veulent.

  2. Une heure en synchrone, suivant un peu les idées expliquées pour les cours magistraux, peut éventuellement compléter le travail fait en asynchrone.

  3. Demander à un binôme d’élèves de rédiger la correction du cours pour la séance suivante, et d’envoyer leur solution au reste de la classe (après relecture et validation par le chargé de TD) est une très bonne idée.

  • Outil web : Discord, et OverLeaf pour que les élèves collaborent facilement sur leurs documents (LaTeX) rédigés pour la correction du TD.

Travaux Pratiques (TP)

Comme les TD, sauf qu’il peut y avoir une partie demandant aux élèves une implémentation logicielle.

Examens finaux (partiels)

Nous avons pris la décision de ne pas essayer de faire des évaluations en mode synchrone à distance (qui simulerait un examen réel), et donc d’évaluer nos élèves uniquement en asynchrone : comme des devoirs à la maison (DM).

Tous les examens finaux seront des DM, à faire seul (pas de binôme), en quelques jours pour limiter les risques de triches et de partages de copies entre les élèves.

Mise à jour à partir de décembre 2020, nous avions pu donner des examens en présentiel, à l’Université Rennes 1 et à l’ENS Rennes.


Discord comme outil principal ? Oui mais…

J’ai beaucoup apprécié utiliser Discord, et je le conseille comme outil principal de discussion et d’échanges avec vos classes, que ce soit pour des échanges textuels, vocaux ou vidéo (avec webcam ou partage d’écran).

  • Je recommande de créer un serveur par classe, et dans un même serveur, un canal par cours, voir plusieurs canaux pour chaque cours (par exemple un pour les TP et TD, un pour les DM et projets, et un pour les CM).

  • Je recommande de demander à tous les élèves de choisir « Prénom Nom » comme pseudonyme, pour ne jamais avoir de doute quant à l’identité des différentes personnes connectées.

Il n’y a pas de publicité sur les sites ou applications de Discord, et à en croire leurs conditions générales d’utilisation, il n’y aura pas de publicité.

Donc la question légitime à poser est comment Discord gagne de l’argent ?… Discord est gratuit mais voici quelques informations, assemblées en octobre 2020 :

  • une partie des 200 millions d’utilisateurs paie entre 5$ et 10$ par mois pour les souscriptions Nitro et autres souscriptions premium, qui permettent d’améliorer l’expérience pour un-e utilisateur-trice ou pour un serveur ;

  • avec sa plateforme de vente de jeux vidéo ;

  • avec l’argent des levers de fonds (plusieurs dizaines de millions de dollar en 2015, 2017 et encore en 2019).

A priori, ils ne vendent pas les données de leurs utilisateurs et utilisatrices à d’autres entreprises, ni n’espionnent les communications textuelles, vocales ou vidéo.

Plus de détails ? Cette vidéo est courte et très bien faite, et répond avec plus de détails à cette question (à jour en 2020) :

Alternatives libres à Discord ?

En combinant plusieurs logiciels et outils, on devrait pouvoir mettre en place une alternative à Discord qui n’utilisent que des logiciels libres, qui peuvent être auto-hébergés, et qui soient plus compatible avec le RGPD et l’indépendance vis-à-vis d’entreprises du numérique Nord-Américaine :

  1. Un serveur pour les cours en visio : avec des salons via un BigBlueButton ou Galene qui est conçu pour (ou Jitsi, cf. jitsi.fr.html ici qui montre mon amour de Jitsi Meet). Je pense que je choisira Galene, s’il faut choisir, parce que c’est trop beau, ça gère le partage de plusieurs écrans (!) et c’est développé par des collègues de collègues, à Paris !

  2. Et un serveur/outil pour les messages : On peut aussi chercher à avoir un serveur MatterMost pour les salons de discussions textuels, les messages privés, etc.

  3. Un serveur Moodle pour gérer le(s) cours (cf. https://Moodle.org/), avec un bon découpage pour chaque cours, pour héberger les documents, animer un forum qui ressemblera un peu aux salons textuels ;

Auto-hébergement d’une alternative à Discord ?

Et si j’essayais d’estimer le coût mensuel de serveurs loués pour héberger ces logiciels libres ?

À faire

Quel prix pour un BigBlueButton robuste hébergé en France ? Lionel Fourquaux m’a dit ~48€/mois pour un BigBlueButton robuste, hébergé par OVH avec SoYouStart et installé manuellement ;

À faire

Quel prix pour un Moodle robuste hébergé en France ? Je pense que ce sera moins cher, mais entre 10 et 20€ par mois…?

À faire

Quel prix pour un MatterMost robuste hébergé en France ? Je pense que ce sera encore moins cher, entre 5 et 10€ par mois ? J’ai demandé conseil à Marc de Falco le 2021-04-12.

On pourrait aussi chercher dans une autre direction, du côté d’un clône complet de Discord, pour avoir audio/vidéo et partage d’écran intégré aux canaux de discussions.

Mes recherches en avril 2021 m’ont découragé, mais peut-être qu’à l’avenir une solution apparaîtra… J’ai notamment regardé la plupart des projets listés sur #discord-clone sur GitHub, sans en trouver un d’aussi convainquant que MatterMost pour les salons de discussion et BigBlueButton pour les visios…

Si je vise ce genre d’auto-hébergement, cette page web sur CHATONS.org peut aider !

À faire

Quelle source de financement ? Tomber sur un-e parent d’élève qui se sente l’âme de devenir un-e généreux-se mécène, ce serait magique !

Avec la distribution GNU/Linux Yunohost ?

Un généreux collège du Mans m’a appris le 2021-04-12 l’existence du chouette projet de la distribution GNU/Linux Yunohost, conçue pour cette tâche de facilement auto héberger tout un tas d’applications web. Yunohost semble l’outil parfait pour faire ça :

  • Lancé et maintenu par des français et entièrement open-source et libre ;

  • Semble vraiment très simple à installer, et maintenir…

  • Pleeein d’applications disponibles, dont JupyterLab (zut, pas Jupyter donc pas RISE…), GitLab ou Gitea ou Gogs, Mailman, Moodle, PeerTube, ZeroBin & CryptPad & PrivateBin, SoGo (ou RoundCube ou Horde), Galene mais pas Jitsi ou BigBlueButton, , MatterMost ou Element (sur Matrix)

  • Pour un usage interne et juste perso, ça donne envie… Pi-hole, Grammalecte server & LanguageTool server, Firefox Sync server, et tous les autres… Ça m’a fait découvrir des trucs géniaux : EmailPoubelle par exemple !

Si je me lance dans cette direction, cette page sur CHATONS.org semble un excellent tutoriel (2021-04-12 07:10:28), pour aider à choisir un hébergeur commercial ou associatif. Cette carte sur FFDN.org me donne envie d’essayer ARN-FAI.org un hébergeur associatif basé à Strasbourg !

À faire

Essayer tout ça en avril 2021 ?

Auto-hébergement sur une raspberry-pi-4 ?

Je pense acheter une Raspberry-pi 4 et essayer à la maison. Apparemment, ça peut être assez costaud pour héberger un Yunohost à usage personnel.

À faire

Essayer de me faire financer ce raspberry-pi 4 ?

Si ça marche sans problème pour 2/3 utilisateurs connectés en même temps, il faudra essayer avec 10/20/50 (la visio BigBlueButton risque d’être bloquante, le reste non ?), et si ça fonctionne je devrai pouvoir rendre visible le serveur sur ma Raspberry-pi avec FreeBos OS (!) ou avec un nom de domaine acheté exprès (les .ml sont gratuits, pour essayer ce serait suffisant !).

À faire

Essayer tout ça en avril 2021 ?


Conclusion comique

J’aime bien cette planche de XKCD et cette autre planche, qui est un peu absurde mais drôle :

Link to the XKCD comic https://xkcd.com/2282/ Link to the XKCD comic https://xkcd.com/2294/

Mes responsabilités en 2019/2020

Je serai agrégé préparateur à l’ENS de Rennes

Qui suis-je ?

Je suis Lilian Besson, un ancien élève normalien en Mathématiques et Informatique de l’ENS de Cachan. Je suis un programmeur passionné, enthousiaste supporteur des logiciels libres, et jeune chercheur en apprentissage statistique, théorie de l’apprentissage et radio intelligente. J’aime aussi cuisiner, rencontrer des gens, voyager et échanger, faire du vélo ou de la randonnée, et je suis chaotique-bon (même IRL). Bienvenue sur mon site web.