Mes conseils pour des bonnes visio conférences

Cette (trop longue) page liste quelques conseils pour faire des bonnes visio conférences. Mais qu’est-ce qu’une visio conférence ? Ma définition est la suivante : appel téléphonique avec caméra ou webcam, effectué généralement par un ordinateur ou un smartphone, à l’aide d’une application ou d’un site web, et transitant par Internet.

En effet, avec la pandémie de coronavirus depuis 2020 (cf. coronavirus.fr.html), nous avons tous et toutes dû faire des appels visio, que ce soit pour le travail (réunions, enseignements ou soutenances de thèse), pour des apéros virtuels entre ami-e-s, ou pour d’autres occasions (mariage, etc).

À faire

Après des années sans trop m’inquiéter, mon « mode aléatoire » (générateur avec des dés et des pièces) m’a demandé de changer drastiquement, le vendredi 16 avril 2021. Donc je change. Je ne vais plus accepter de montrer ma caméra, et je vais être très prudent dès maintenant. Merci d’avance d’accepter cela dans nos interactions professionnelles ou personnelles !

Outils pour les appels visio ?

Nous connaissons certains de ces outils depuis longtemps déjà, comme le trop populaire Skype, et FaceTime d’Apple, Google Hangout, les visios dans Facebook ou Messenger, ou encore WhatsApp. Avec la crise du coronavirus, l’année 2020 a aussi vu la popularité de Zoom, MS Teams et Discord augmenter drastiquement.

Défauts : Tous ces outils demandent de créer un compte et de renseigner plein d’informations personnelles, qui seront hébergées sur des serveurs répartis partout dans le monde, gérés par une ou plusieurs entreprises à but commercial (souvent basées aux USNA ou en Chine). Ces outils ne fonctionnent que si on installe leur logiciel précis (jamais libre ni open-source mais souvent gratuit, « c’est toi le produit), certains permettent d’utiliser leur version web en étant connecté-e (non libre, elle aussi), et un autre grand défaut est que ces outils ne fonctionnent qu’avec des personnes ayant un compte sur dans la même entreprise ! Ces outils (souvent mal chiffrés) sont constamment espionnés par les gouvernements, par les équipes et serveurs de l’entreprise, et des fuites massives de données arrivent régulièrement (e.g., 533 millions de compte Facebook en février 2021 !).

Malgré tous leurs défauts, leurs faiblesses, et les trop nombreux scandale de fuite de données, et de violation de la vie privée de leurs utilisateurs et utilisatrices, ces « réseaux sociaux » et ces outils de visio sont encore et toujours les outils les plus utilisés de part le monde.

En 2021, c’est faux: votre vie privée mérite de mieux, de même que la vie privée de vos amis, étudiants et collègues. Oubliez Skype, Zoom et d’autres personnes, et embrassez le monde des logiciels libres et gratuit (open-source, FOSS) ! Je vous conseille donc fortement d’utiliser un logiciel de téléphone vidéo libre et gratuit (open-source)., qui ne nécessitent aucun login ou compte et aucun logiciel à installer sauf un navigateur Web. J’ai testé depuis deux ans les deux solutions suivantes : Jitsi Meet, BigBlueButton (et le petit dernier, Galène). Je recommande de trouver une installation sur un serveur auquel vous faites confiance, par exemple hébergé par le CNRS, en France (ou dans votre pays). Si vous pouvez trouver une association à but non lucratif (comme le CRANS, hébergeant ce site Web et de nombreuses autres choses), en utilisant l’une de ces solutions d’appel vidéo FOSS, à l’aide de chiffrement très solides (HTTPS et autres) et maintenant leurs serveurs non pas grâce à l’argent provenant de publicités ou en vendant ou en espionnant vos données personnelles, mais par dons ou abonnements, alors vous devriez être fiers et sereins : vous ne serez pas espionné-e pendant que vous appelez, personne ne gagnera de l’argent en exploitant vos données et l’expérience utilisateur finale sera beaucoup plus simple !

Par exemple avec Jitsi, vous pouvez organiser un appel vidéo, avec une personne ou un grand groupe, en envoyant simplement une URL : https://framatalk.org/Naereen ! Pour plus d’informations, voir cette page: jitsi.fr.html sur ce blogue. Pour appeler vos amis, le signal ou le télégramme sont également une alternative assez solide, mais pas pour enseigner à distance ou pour des réunions.

Exemples d’appels vidéo échoués

Nous avons aussi tous-tes vu ces exemples amusants, mais un peu ridicules, de visios particulièrement ratées :

  • comme des agents des Ministères de la Guerre en Europe qui ont vu un journaliste Néerlandais réussir se connecter à leur visio sécurisée (à cause d’une faille de sécurité et d’un manque de rigueur d’un des diplomates) :

  • cet avocat aux USNA qui n’arrivait pas à désactiver un filtre lui donnant une apparence d’un petit chaton :

  • et tellement d’autres qui ont fait du ramdam sur tous les Internet (buzz).

Mes conseils pour du meilleur matériel

Cette illustration est amusante :

Lien vers la planche de BD https://www.commitstrip.com/fr/2020/04/28/boiling-point/

Voici quelques conseils, personnels évidemment, pour améliorer votre matériel d’entrée et sortie de son et d’image, pour des meilleures visios.

Personnellement, j’utilise depuis août 2020 un système qui me plaît bien :

  1. quand nécessaire, j’utilise une paire de petits écouteurs, avec fils, et micro intégré, conçue pour téléphone (« kit main libre ») ;

  2. mais quasiment toujours, je fais mes visios sur un de mes ordinateurs, en utilisant :

    • la webcam interne de mon ordinateur, que je garde protégée d’un post-it ou d’un cache sauf quand je veux m’en servir, pour éviter le piratage (classique) ;

    • le micro interne de mon ordinateur, sauf quand je sais que je vais taper beaucoup au clavier durant une visio (si je prends les notes de la réunion ou si je code en live sur Twitch, par exemple, cf. twitch.fr.html) (classique) ;

    • non pas le son interne mais une enceinte externe filaire JBL (original !), alimentée en 5V mural et branchée à la prise Jack de mon ordinateur (et pas en Bluetooth, je suis contre !), qui diffuse un son profond et agréable (malgré son prix limité - acheté sur Le Bon Coin), et elle permet de n’avoir aucun écho car elle est placée à 1m de mon micro (interne). Elle me permet aussi d’avoir un meilleur son dans toute ma pièce de travail, très appréciable parce que je vis avec de la musique presque tout le temps chez moi !

    • enfin, j’ai deux lampes sur mon bureau : une lampe classique à lumière blanche qui éclaire le mur juste au dessus de mon visage (et donc, par réflexion, éclaire bien mon visage), et une lampe à lumière blanche naturelle qui éclaire directement mon visage. Avec une bonne luminosité aide à bien voir votre visage, c’est essentiel ! (et la lumière naturelle est bonne pour la santé et pour régulier le rythme circadien)

Vous n’avez probablement pas la même architecture (même si elle est simple à mettre en place, ça m’avait juste coûté 20€ et 1h via LeBonCoin !), aussi voici d’autres conseils pour améliorer votre propre architecture de son et vidéo :

Qualité de sortie son

  1. Assurez vous d’avoir des bons haut-parleurs, ou sortie son, sur votre ordinateur ou téléphone ;

  2. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez chercher à réparer ou remplacer la carte son, les hauts-parleurs internes, ou bien vous pouvez utiliser (ou acheter, si besoin) des écouteurs pour corriger le problème ;

  3. Pour beaucoup de personnes, utiliser le micro interne de son ordinateur en visio peut être inconfortable car il y aura de l’écho ! Avec une enceinte externe, pour ordinateur ou téléphone, il est possible d’utiliser le micro interne tout en diffusant le son un peu plus loin du micro.

Qualité de micro (entrée son)

  1. Assurez vous d’avoir un bon micro, ou entrée son, sur votre ordinateur ou téléphone ;

  2. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez chercher à réparer ou remplacer la carte son, le micro interne, ou bien vous pouvez utiliser (ou acheter, si besoin) un micro externe pour corriger le problème. Pas besoin de viser du haut de gamme, sauf si vous voulez chanter sur YouTube ou diffuser en temps réel sur Twitch, et il est possible d’utiliser le micro d’écouteurs de téléphone mais de configurer son appareil pour utiliser une autre source de sortie son (et inversement) ;

  3. Pour beaucoup de personnes, utiliser le micro interne de son ordinateur en visio peut être inconfortable car il y aura un volume insupportable lors de l’utilisation du clavier ! Il faudra alors utiliser un casque ou au moins un micro externe.

Avertissement

Je suis activement contre toute technologie sans fil qui ne soit pas indispensable, et donc je déteste les écouteurs ou casques audio sans fil, comme les casques Bose ou les AirPods d’Apple. Ils ont des avantages, mais leur surcoût écologique et économique face à des casques standards (avec fils) est bien trop haut pour être acceptable ! Chaque casque ou écouteur contient une batterie au lithium, qu’il est urgent d’arrêter de consommer (et donc, produire et donc miner) en masse. Pour plus de détails, cf. rules-and-principles.en.html (pas encore traduit).

Qualité de caméra (webcam)

  1. En général, les webcam intégrées aux ordinateurs portables ont une qualité largement suffisantes pour montrer votre visage à vos copains et copines pour un apéro, à vos collègues pour une réunion, ou à vos élèves pour un cours !

  2. Si vous pensiez utiliser votre webcam intégré pour montrer une feuille de papier, un tableau blanc/noir, ou autre, alors oubliez, ce sera trop flou, trop petit, bref illisible. Achetez une caméra externe, de type « col de cygne », comme nous avons utilisé à l’ENS Rennes en 2020/21 (cf. coronavirus.fr.html).


Mes conseils pour des meilleures visios

Voici quelques conseils, personnels évidemment, pour améliorer votre expérience de visio.

Pour toutes visio

En ce qui concerne les appels eux-mêmes :

  1. Arriver à l’heure ! Ou prévenir si on sait que l’on arrive en retard ;

  2. Ne rien avoir de compromettant dans le champ de la caméra (e.g., poster pornographique ou autre) ;

  3. Appliquez les mêmes principes de rigueur et de respect, de bonne communication, que dans les autres échanges non numériques ! Cela inclut notamment écouter et respecter le temps de parole des autres, parler distinctement et assez fort (mais pas trop !), etc.

  4. Soyons tolérant-e-s avec des gens qui n’ont pas l’habitude, mais il faut savoir être pénible avec des élèves qui suivent des cours en visio depuis un moment (plus d’un an déjà !) et des collègues qui font des tas de réunions visio sans chercher à les faire dans des meilleures conditions !

Détails techniques pour améliorer les appels vidéo:

  1. Ne vous tenez pas trop près ou trop loin de votre webcam ou de votre téléphone : les gens devraient voir votre visage, vos mains, et pas beaucoup plus ;

  2. Assurez-vous que votre visage et votre corps sont correctement éclairés et d’un angle correct (= de l’avant ou du côté, pas ci-dessous ou ci-dessus!), En vous tenant près d’une source de lumière naturelle (= une fenêtre), ou en utilisant une petite lampe. J’utilise une lampe de lumière blanche « naturelle », elle est géniale car elle vous donne de la vitamine D (la vitamine de la joie !) et allume mon visage lors de mes appels ;

  3. être habillé-e comme si vous étiez dans une véritable classe ou une réunion ;

  4. Vérifiez que vous n’avez pas de boucles d’oreilles ni de bracelets ni d’autres éléments pouvant produire du bruit gênant ;

  5. Gardez votre tasse de thé / café ou votre bouteille d’eau prête et proche de vous, vous ne devriez pas avoir à quitter votre bureau pendant toute votre réunion ou votre appel vidéo.

Pour assister à des cours

  1. Évidemment, il faut autant que possible utiliser une bonne connexion Internet, donc en filaire et a fortiori avec la fibre (et pas en WiFi et encore moins en 4G/3G), lorsque l’on doit assister à des cours à distance !

  2. Si le ou la prof demande à vous voir, activez votre caméra. Les seules excuses valables sont :

    • si votre caméra est cassée et que vous avez déjà commandé une caméra ou webcam de rechange !

    • ou si malheureusement vous travaillez dans un endroit non optimal et qu’activer la caméra pourrait déranger vos camarades, la ou le prof, ou compromettre la vie privée des personnes proches de vous (ex. suivre des cours dans une pièce commune en coloc ou dans sa famille).

  3. Forcez vous à être plus réactif et réactive que dans un vrai cours : la prof ne peut pas lire les réactions sur vos visages (ou moins bien, si vous respectez le conseil précédent), et c’est très difficile de saisir rapidement si la classe a compris quelque chose sans (bien) voir les visages de ses élèves.

    • Beaucoup de profs demandent très souvent durant des cours en visio « ça va ? », ou « bien compris ? », qui sont des questions très légitimes ;

    • Mais il est anormal de n’entendre qu’une ou deux réponses, sur 20 ou plus élèves !

    • Et c’est encore pire d’entendre un prof demander « vous êtes encore avec moi ? », « vous êtes là ? » : c’est alarmant parce que ça montre l’absence complète de retour visuel et auditif (et donc, cognitif) de la classe vers le prof. C’est comme faire cour seul dans une salle, la prof aura aucune idée de savoir si tout le monde a bien compris !

  4. Posez des questions (toutes vos questions !!), de façon synchrone (dès qu’elles vous viennent), à l’écrit dans le chat (pour BigBlueButton, dans l’appli c’est à gauche ; pour Discord, dans le chat du cours ou activité concernée) ;

  5. Bonus : si vous montrez votre caméra (déjà, merci !), il faut : a) être habillé, b) rester face à l’écran et (au moins prétendre) écouter attentivement et de prendre des notes ou travailler comme il est demandé, c) ne pas être amorphe et avoir un visage de pierre, mais s’autoriser à laisser ses émotions parler et avoir un visage expressif, qui peut rapidement montrer son incompréhension ou sa compréhension ! d) porter un t-shirt avec un slogan écologiste, c’est chouette (je déconne, mais c’est vrai !) ;

  6. Si vous activez votre micro pour poser une question, assurez-vous qu’il ait un bon gain d’entrée (pour que l’on vous entende comme il faut), et désactivez le juste après, sauf si vous savez qu’il ne génère pas d’écho désagréable chez les autres personnes.

Pour donner des cours

  1. Évidemment, il faut autant que possible utiliser une bonne connexion Internet, donc en filaire et a fortiori avec la fibre (et pas en WiFi et encore moins en 4G/3G), lorsque l’on fait cours à distance !

  2. Si les architectures réseau et logiciel le permettent, il faut exiger que le plus grand nombre possible d’élèves partagent leur caméra. Vous pouvez imposer 50% au moins, ou le chiffre qui vous semble justifié, et dire que vous ne commencez pas le cours tant que vous ne voyez pas au moins X visages en webcam. Des collègues ont réussi à faire cela à Rennes en 2020, dans des petits cours à 10 élèves comme des séances à 35 !

  3. Et symétriquement, si vous pouvez diffuser votre visage en même temps que votre écran ou application, c’est très utile ! Les humains se comprennent bien mieux quand ils et elles voient les autres visages, car le langage non verbal et les langages corporels sont extrêmement importants pour la compréhension et la transmission d’informations et d’émotions !

  4. Idéalement, il faut utiliser une plateforme comme BigBlueButton (ou Discord) qui permet de diffuser sa caméra et son écran, et de voir les caméras de tous les élèves. Les élèves ayant une bonne connexion Internet verront tout, comme vous, mais les autres peuvent choisir de désactiver les caméras, et ainsi ganger en bande passante afin de mieux suivre le flux le plus important : votre écran, et votre voix ! (ça tombe bien, ce sont les flux les moins lourds !)

  5. Pour mieux comprendre ce que vous pouvez améliorer pour les cours suivants, vous pouvez enregistrer vos cours (localement, et sans diffusion sur Internet, surtout si on voit les visages d’élèves !). Cela peut aider pour retravailler à posteriori, et aussi dans un an quand le cour est à refaire. Selon la qualité de la vidéo, elle pourra vous servir à réviser, ou pourra même être diffusée aux élèves, à la place d’un nouveau cours, selon les besoins.

Pour des réunions de travail

  1. Il suffit d’appliquer les conseils précédents, des deux parties, puisqu’en général dans une réunion, tout le monde va prendre la parole et tout le monde a intérêt à se montrer ;

  2. Si c’est une réunion très importante pour vous (e.g., entretien d’embauche), vous avez intérêt à enregistrer la réunion en visio. Cela vous aidera à identifier vos points faibles en regardant à nouveau la vidéo plus tard, possiblement avec un ami ou une amie ou collègue ;

  3. Habillez vous comme si vous n’étiez pas en distanciel, et si possible faites vos visios professionnelles depuis un pièce ou avec un fond le plus sobre possible 1.

1

Je suis un très mauvais exemple ! Mais ça va changer quand je déménagerai.

Pour des événements amicaux en petits groupes

  1. Laissez parler la personne qui parle, mais levez la main (ou signalez le via l’application ou le site web) dès que vous voulez parlez. Contrairement à des vraies conversations entre plusieurs personnes dans une pièce, il est quasiment impossible d’entendre si vous parlez au dessus d’une autre personne !

  2. Vous pouvez diffuser une très légère musique d’ambiance, pour juste vous même, ou pour vos potes. Par exemple du « jazz d’ascenseur » ou une radio musicale comme FIP, ou alors de la musique générative comme avec le merveilleux site Generative.fm. On peut aussi utiliser des sons d’ambiance comme des oiseaux (cf. ANoise par exemple) ou I Miss my Bar, cela ne nuira pas à la qualité audio et donnera un peu plus l’impression de discuter dans un bar avec vos potes !

Pour des événements en plus grands groupes

  1. Si les personnes en charge de la réunion demandent à voir des caméras, vous pouvez le faire, mais en général c’est inutile ;

  2. Suivez les consignes de l’équipe d’organisation, si elle demande des questions synchrones faites le, si elle demande des questions posées sur tel ou tel plateforme annexe, vous pouvez aussi essayer.

Note

En général, je n’accepterai pas d’aller à des événements en visio à plus d’une cinquantaine de personnes, je n’ai pas eu de bonnes expériences. Si c’est important, comptez sur moi, sinon, désolé j’ai mieux à faire ;-) !


D’autres conseils

Je vous encourage à lire aussi cet article sur Jitsi, qui critique les outils de visio propriétaires et non respectueux de la vie privée, comme Skype ou Zoom. Quand j’ai le choix, je boycotte toutes les alternatives non-libres, et je choisis d’utiliser Jitsi ou BigBlueButton.

Je vous recommande aussi de regarder cette vidéo, à moitié humoristique, réalisée par Raphaël Truffet, un ami et collègue, actuellement doctorant en informatique à l’IRISA (en 2021).

Enfin, vous pouvez aisément chercher d’autres documents similaires, ou d’autres vidéos, par exemple avec cette recherche sur YouTube. J’avais regardé une douzaine de vidéos, pendant la rédaction de cette page-là.